Test d’intrusion

Test d’intrusion et identification des vulnérabilités

Le milieu de la cybersécurité a été plus qu’éprouvé pendant la pandémie de coronavirus. En effet, l’ouverture soudaine des systèmes d’information, couplée à une formation à la sécurité insuffisante et à un développement rapide des innovations technologiques, a entraîné des failles de sécurité. Résultat ? 93 % des organisations françaises ont enregistré une hausse des attaques menées par des cybercriminels depuis mars 2020. Et les TPE/PME ne font pas exception, bien au contraire. Des audits de sécurité réguliers deviennent, dès lors, des mesures indispensables pour prévenir les cyberattaques et maintenir la sécurité des systèmes informatiques. Zoom sur le test d’intrusion, aussi appelé penetration test ou pentes !

  • Assistance 7j/7 8h – 20h
  • Interventions sur sites illimitées
  • Hotline et télémaintenance illimitées
  • Equipe dédiée à votre compte
  • Supervision proactive du parc informatique 24h/24, 7j/7
  • Installation de nouveaux postes incluse
  • Antivirus professionnel inclus
  • Conseils et suivi par nos ingénieurs spécialisés
  • Nous sommes certifiés ISO9001:2015
À partir
de
1
€30
par jour
pour un vrai
support 7j/7

Qu’est-ce qu’un test d’intrusion?

Définition

Un test d’intrusion consiste à simuler une attaque de hacker en conditions réelles, afin d’identifier les vulnérabilités du système informatique. Cette démarche s’inscrit pleinement dans un objectif de renforcer la sécurité SI en identifiant les éventuelles failles et en proposant des correctifs à ces failles.

Un test de sécurité est lancé par un expert en cybersécurité ou des équipes de sécurité des systèmes d’information. Ces derniers utilisent alors différentes méthodologies :

  • Black box ou boîte noire : cyberattaque externe
  • Grey box ou boîte grise : cyberattaque via l’infiltration d’un compte utilisateur interne (clients, partenaires, salariés…)
  • White box ou boîte blanche : cyberattaque via l’infiltration du système (serveur, application web…)

Du test d’intrusion naît ensuite un rapport d’audit informatique détaillé avec une liste des vulnérabilités identifiées, leur probabilité d’occurrence, une évaluation des risques de sécurité associés et leurs conséquences possibles. On y retrouve aussi des suggestions et recommandations correctives.

Cibles des tests d’intrusion

Le test de pénétration varie en fonction des supports analysés :

  • Plateformes web : analyse des vulnérabilités liées aux serveurs web et à la couche applicative, comme des erreurs de configuration, des absences de mises à jour, une mauvaise implémentation…
  • Applications mobiles : recherche de vulnérabilités sur l’app mobile via une analyse statique et une analyse dynamique des méta-informations, du code source et des données sensibles en mémoire vive
  • Objets connectés (IoT) : analyse des vulnérabilités sur l’ensemble des couches de l’écosystème IoT, soit hardware, firmware, protocoles de communication, serveurs, applications web et applications mobiles
  • Infrastructure et réseaux informatiques : analyse de la configuration des services et de l’architecture des systèmes d’exploitation à la recherche de vulnérabilités sur les postes de travail, serveurs, routeurs, proxies et autres périphériques réseaux
  • Ingénierie sociale : vulnérabilités dans les compétences humaines de l’entreprise face aux tentatives de phishing, d’attaques téléphoniques et d’intrusions physiques (envoi d’emails de phishing et de spear phishing, incluant des clones d’interfaces et des malwares, la récolte d’informations sensibles par téléphone, l’utilisation de clés USB piégées…)

Pourquoi faire un test d’intrusion?

La raison d’un test d’intrusion est simple : déceler des faiblesses et vulnérabilités afin de mettre en place de nouvelles mesures de sécurité du système d’information. L’objectif ultime d’un test d’intrusion est de fournir des pistes correctives concrètes afin d’améliorer le niveau de sécurité IT global et de garantir la protection des données confidentielles et vulnérables.
Alors que l’audit de sécurité informatique se fonde sur des lois, des bonnes pratiques et des politiques de sécurité globales, un test d’intrusion se fonde sur les pratiques réelles de pirates informatiques. Il est donc en mesure de déceler les failles potentielles face aux nouvelles menaces de plus en plus sophistiquées. Un test d’intrusion s’accompagne aussi souvent de services cybersécurité complémentaires, comme des formations en sécurité numérique pour l’ensemble des collaborateurs.

FAQ Test d’intrusion

  1. Comment réaliser un test d’intrusion ?

    Le test d’intrusion est opéré par un prestataire informatique spécialisé en cybersécurité. Il se déroule généralement en 4 étapes : 
    Reconnaissance : recherche d’informations sur la cible à analyser (adresses IP, informations partagées, technologies utilisées…)
    Mapping : liste des fonctionnalités de la cible, et par conséquent des éléments les plus critiques et les plus exposés
    Discovery : recherche des vulnérabilités via des recherches manuelles et des outils automatisés
    Exploitation : test des failles identifiées afin de découvrir leur impact réel et leur niveau de criticité

  2.  Quand effectuer un test d’intrusion ?

    La fréquence des tests de sécurité peut être très variable d’une entreprise à une autre. Et cela dépend en partie :
    du niveau de risque d’intrusion auquel est exposée l’entreprise
    des enjeux réglementaires et commerciaux de la cible
    du degré d’exhaustivité du test d’intrusion précédent
    de la fréquence des évolutions techniques et fonctionnelles de la cible


    Ainsi, un pentest peut être réalisé tous les mois, tous les ans ou tous les 2 ans.

Solutions complémentaires

Vous écouter est dans notre nature

Une question, un projet en urgence ou à long terme, n’hésitez pas cela n’engage à rien.

Je prends contact

Demander à être rappelé

Simuler mon devis

Prendre RDV avec un expert