Formation informatique en entreprise : 4 raisons de former vos employés !

itaia-formation-informatique-en-entreprise

La transformation numérique est sur toutes les bouches. Et pour cause ! Cette digitalisation des entreprises est devenue un enjeu majeur des dernières années. Ainsi, selon une étude Socialy, 56 % des entreprises voient la transformation digitale comme une opportunité. 91 % des ETI comptent, quant à elles, engager leur transformation digitale prochainement. Pourtant, seulement 12 % des sociétés optent pour la formation informatique en entreprise malgré tous les avantages que cela peut apporter. Et ces avantages, c’est justement ce que nous allons voir au sein de cet article.

1# - Gagner en productivité

Toujours selon l’étude Socialy, 40 % des entreprises qui ont réussi leur transformation observent une amélioration de leurs résultats. 44 % d’entre elles estiment également gagner en efficacité opérationnelle. Mais pour observer de tels résultats, voire pour les optimiser, il faut que les employés soient formés à ces nouveaux usages.

En France, on estime ainsi que les entreprises perdent en moyenne 135 heures de travail par an en raison des mauvais usages de l’informatique. Cela s’explique simplement : si vous vous mettez à utiliser de nouveaux outils informatiques pour augmenter votre productivité, mais que peu des employés savent les utiliser, le bénéfice est inexistant.

Un salarié qui ne sait pas se servir de PowerPoint passera beaucoup plus de temps à créer une présentation. De même pour un salarié qui rédige un long dossier sur Word sans en connaître les bonnes pratiques et les raccourcis. Ou encore lorsque vous implémentez un nouvel outil de gestion de projets à remplir quotidiennement. Or, personne ne le fait, car bien trop compliqué à prendre en main sans formation préalable. Bref, ils manquent tous de perfectionnement !

2# - Améliorer la communication interne et externe de l’entreprise

En raison de la pandémie mondiale de coronavirus et du confinement, ce sont près de 50 % des employés qui ont été obligés de travailler de chez eux. Ces conditions de travail soudaines ont obligé les entreprises à recourir à des outils en ligne afin que leurs équipes restent connectées et puissent collaborer, même à distance.

Quelques mois après, les mesures sanitaires et les gestes barrières sont toujours de mise. Ainsi, les rencontres sont de plus en plus virtuelles grâce aux chats (WhatsApp, Slack…) et aux visioconférences (Zoom, par exemple).

Former vos salariés à l’utilisation de ces nouveaux outils informatiques s’avère donc essentiel afin d’améliorer non seulement la communication en interne, mais aussi en externe avec vos clients. Ce qui nous amène à notre troisième point !

3#- Travailler votre relation-client

41 % des entreprises qui ont effectué une transformation digitale constatent une amélioration de leur relation client (étude Socialy). Tout d’abord, par l’amélioration des échanges grâce aux nouveaux canaux de communication. Une satisfaction client qui est d’autant plus présente en période de crise du coronavirus, étant donné les mesures de distanciation sociale.

Développer vos compétences professionnelles en informatique, c’est aussi vous positionner en tant qu’entreprise innovante avec des solutions concrètes pour satisfaire vos clients. Cela évitera ainsi les images mal cadrées avec un zoom sur le front ainsi que les problèmes de son et d’image.

Au-delà de la communication audiovisuelle, il y a également des avantages du point de vue communication strictement visuelle. En formant vos salariés à la bureautique (Pack Office, suite Adobe avec Photoshop ou encore InDesign, WordPress…), vous vous assurez la production de documents qualitatifs et professionnels qui renvoient une bonne image de la société.

4# - Vous protéger des cyber-attaques

Comme précédemment évoqué, le confinement imposé a poussé les entreprises à recourir au télétravail, et ce, rapidement. Le système d’information des sociétés a alors été ouvert pour permettre aux collaborateurs de travailler convenablement, même à distance. Mais cette ouverture soudaine du SI couplée à une formation des employés insuffisante a engendré des failles de sécurité énormes.

Si ces risques sont décuplés en télétravail, ils sont également présents en interne, au sein même des entreprises. Ainsi, sensibiliser vos employés aux risques encourus en navigant sur la toile est déjà un bon début. Il faut ensuite compléter cette sensibilisation par une formation en informatique et réseaux complète sur la sécurisation des logiciels, les sites à utiliser et ceux à éviter, mais aussi les réactions à adopter en cas de menaces, consulter notre article sur la Sensibilisation cybersécurité

Formation informatique en entreprise : oui, mais comment ?

Comme précédemment évoqué, le confinement imposé a poussé les entreprises à recourir au télétravail, et ce, rapidement. Le système d’information des sociétés a alors été ouvert pour permettre aux collaborateurs de travailler convenablement, même à distance. Mais cette ouverture soudaine du SI couplée à une formation des employés insuffisante a engendré des failles de sécurité énormes.

Si ces risques sont décuplés en télétravail, ils sont également présents en interne, au sein même des entreprises. Ainsi, sensibiliser vos employés aux risques encourus en navigant sur la toile est déjà un bon début. Il faut ensuite compléter cette sensibilisation par une formation en informatique et réseaux complète sur la sécurisation des logiciels, les sites à utiliser et ceux à éviter, mais aussi les réactions à adopter en cas de menaces.

Formation informatique en entreprise : oui, mais comment ?

Si les cadres de direction, managers, informaticiens, assistants de direction, chefs de projet et responsables financiers sont bien évidemment les premiers à nécessiter une formation qualifiante, l’ensemble du personnel devra pourtant y passer, y compris les stagiaires et alternants. Et pour cause ! Un seul employé peut entraîner une baisse de productivité, renvoyer une mauvaise image de l’entreprise, ou pire, faire encourir des risques sécuritaires à cette dernière.

Plusieurs options s’offrent alors pour la formation informatique en entreprise :

  • Charte informatique transmise à l’ensemble du personnel qui résume les bonnes pratiques
  • Formations de groupe ou sessions e-learning individuelles grâce à l’intervention d’un consultant informatique spécialisé (formation à distance ou en présentiel)
  • Conférences d’experts en virtuel ou en physique lors de séminaires
  • Sessions de live-hacking (reproduction factice d’une attaque) pour apprendre à réagir en cas de cyberattaque

Il est important que ces formations s’accompagnent d’un contrôle d’acquis des connaissances en fin de session, voire d’une certification. Enfin, il doit s’agir d’une formation continue, et non pas ponctuelle, dans un monde où le numérique évolue continuellement.

Vous souhaitez former vos employés à la bonne utilisation des systèmes et réseaux informatiques ? Besoin de sensibiliser vos collaborateurs à la sécurité informatique ? Les formateurs en solution de cybersécurité itaia interviennent au sein de votre entreprise avec une offre de formation professionnelle sur-mesure. Découvrez nos formations en informatique dès maintenant en prenant contact avec nos équipes !

Cybersécurité : pourquoi et comment sensibiliser vos collaborateurs ?

itaia-sensibilisation-cybersecurite

Le confinement imposé en raison de la pandémie mondiale de Covid-19 a poussé les entreprises à ouvrir soudainement leur système d’information pour permettre le télétravail. Cette ouverture couplée à une formation des employés insuffisante a alors engendré d’importantes failles de sécurité. Une aubaine pour les cybercriminels ! Aujourd’hui, même si le télétravail n’est pas au cœur de vos pratiques, vous êtes soumis aux risques de cyberattaques. Afin de vous prémunir contre la cybercriminalité, rien de mieux que la sensibilisation cybersécurité de vos employés.

Les cyberattaques mettent en péril les entreprises

Selon une étude d’IBM, l’erreur humaine est impliquée dans plus de 90 % des incidents de sécurité. Un chiffre alarmant, mais dont les entreprises sont pleinement conscientes. En effet, 48 % d’entre elles ne se sentent pas correctement protégées contre les menaces informatiques provoquées par l’ignorance de leurs salariés.

Ces menaces en matière de sécurité IT ont connu une recrudescence pendant le confinement. En cause ? Le passage soudain au télétravail et l’ouverture des systèmes informatiques. Mais aussi et surtout, le manque de sensibilisation des employés à la cybersécurité. Ainsi, le bureau d’études spécialisé VMware Carbon Black révèle, par exemple, un triplement des cyberattaques contre les institutions financières.

Bien évidemment, les banques ne sont pas les seuls secteurs touchés par le phénomène et toutes les entreprises sont menacées. Sans mesure de sécurité, ces sociétés s’exposent alors à :

  • Des demandes de rançon, ce qu’on appelle communément le rançonnage. Cela entraîne inévitablement une perte d’argent, sans compter l’intervention d’une agence d’infogérance pour résoudre le problème ;
  • Une perte des données pour transmettre vos informations confidentielles à la concurrence, nuire à votre productivité en bloquant vos accès ou bien voler votre identité et ainsi vous nuire ;
  • Un bug informatique qui vous conduirait tout droit au chômage technique le temps de résoudre le problème.

Les techniques utilisées par les pirates informatiques

On peut dire que les cybercriminels ne manquent pas de créativité. Ainsi, les nouvelles techniques se multiplient au fil des années, d’où l’importance de sensibiliser vos équipes continuellement. Malgré tout, certaines techniques restent ancestrales :

  • Phishing/Ransomware: mails envoyés à tous ou à une partie des employés de la boîte contenant des liens piégés. Ces derniers invitent alors à changer de mot de passe ou à fournir des informations confidentielles. Comment éviter cela ? Apprendre à vos salariés à reconnaître les mails officiels des frauduleux.
  • Récupération de mots de passegrâce au piratage informatique. Comment limiter le piratage ? Activer une authentification à double facteur, en plus de choisir des mots de passe au niveau de sécurité optimal à changer régulièrement.
  • Infection de sites internet d’apparence légitimes avec des virus. Comment éviter cela ? Apprendre à vos employés à reconnaître ces sites et à adopter les bons gestes pour limiter les risques.
  • Exploitation de vulnérabilités d’applications, notamment en raison d’une absence de mises à jour. Comment éviter cela ? Éduquer vos équipes sur l’importance des mises à jour régulières des applications.
  • Exploitation des failles de sécurité du réseau lorsqu’un employé utilise une connexion Wi-Fi gratuite sans utilisation de VPN. Comment éviter cela ? Transmettre les bons gestes de connexion.
  • Infection via des périphériques externes amovibles, notamment les clés USB. Les hackers infectent un ordinateur avec des codes malveillants conçus pour se propager automatiquement sur tous les nouveaux périphériques amovibles connectés. Lorsque votre salarié connecte à nouveau ce périphérique à l’un des ordinateurs de l’entreprise, ce dernier est à son tour infecté, etc. Comment éviter cela ? Vous l’aurez deviné, en sensibilisant vos équipes.

L’importance de la sensibilisation cybersécurité de vos équipes

Sensibiliser les utilisateurs à la sécurité web est indispensable afin de protéger votre entreprise des personnes malveillantes et prévenir les attaques potentielles. En effet, vos salariés sont les premiers visés par une attaque informatique de par leur manque de connaissance sur le sujet. En les formant, vous érigez donc des remparts forts autour de votre parc informatique.

Pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Rédigez une charte informatique qui résume les bonnes pratiques et la politique de sécurité interne
  • Sensibilisez vos employés quant au fait qu’ils travaillent pour une entreprise aux données sensibles et qu’ils sont les premiers visés pour y avoir accès
  • Rappelez les conséquences possibles d’une telle attaque pour l’entreprise (voir celles citées précédemment)
  • Formez votre personnel aux bonnes pratiques et aux bons réflexes grâce à l’intervention d’un consultant informatique spécialisé
  • Réalisez une session de live-hacking (reproduction factice d’une attaque) pour apprendre à vos employés à réagir en cas de cyberattaque

Ces sessions pourront être accompagnées d’un contrôle d’acquis des connaissances, voire d’une certification en fin de formation. Une formation continue de préférence pour rester au fait des menaces actuelles et des bonnes pratiques à adopter pour les contrer.

Vous souhaitez sensibiliser et former vos collaborateurs à la cybersécurité ? Afin de prévenir tout risque d’intrusion dans vos systèmes d’information, les formateurs experts en sécurité informatique itaia interviennent au sein de votre entreprise sur une demi-journée. Découvrez notre offre de maintenance informatique incluant la sensibilisation sans plus tarder !

L’évolution du support informatique

evolution-support-informatique

Ces dernières années ont vu une évolution du soutien informatique en raison d’un paysage de cybermenaces plus présent, plus compliqué et beaucoup plus dangereux.

Les entreprises se tournent aussi de plus en plus vers les infrastructures en nuage et l’utilisation de plusieurs appareils, ce qui est excellent pour la productivité, mais qui répand aussi une base de risque plus large.

Et plus le risque est grand, plus les conséquences financières d’une violation de données ou d’une cyber-attaque sont importantes.

Utilisation des équipements

AVANT

En 2017, les appareils de bureau et les serveurs sur site étaient les moyens de travail les plus populaires. Le risque cybernétique était (comparativement) plus faible qu’aujourd’hui, du seul fait que les utilisateurs finaux se cantonnaient pour la plupart à un seul appareil à des fins professionnelles.

AUJOURD’HUI

D’autre part, 53 % du trafic internet mondial provient désormais des appareils mobiles. Les appareils mobiles sont bien plus adaptés aux entreprises de nos jours, de sorte que les utilisateurs sont plus enclins à travailler en déplacement.

Les entreprises se tournent de plus en plus vers l’option plus flexible des serveurs en nuage.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Les entreprises et le personnel étant plus interconnectés, les cyber-criminels disposent de bien plus de vecteurs pour attaquer une entreprise. Plus il y a de dispositifs connectés à un réseau d’entreprise, plus les possibilités d’exploitation sont nombreuses.

Plus de dispositifs et de serveurs flexibles signifient une augmentation phénoménale de la productivité. Mais le risque accru signifie également que la cybersécurité est plus coûteuse aujourd’hui.

Le coût d'une cyberattaque

AVANT

En 2017, le coût moyen d’une attaque de logiciel malveillant contre une entreprise était de 1,8 million d’euros.

AUJOURD’HUI

En comparaison, une simple violation de données coûtera à elle seule aux entreprises une moyenne de 3,4 millions d’euros. L’introduction de la RGPD, ainsi que la valeur croissante des données, en sont la cause.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Le coût d’une cyber-attaque a augmenté de façon extraordinaire. Le coût d’une violation de données est énorme, et l’interruption de l’activité peut désormais être fatale si les organisations ne sont pas en mesure de déployer rapidement leur plan de continuité des opérations et de reprise après sinistre.

Le risque d'une cyberattaque

AVANT

En 2017, on a enregistré en moyenne 130 infractions réussies par jour en France.

AUJORUD’HUI

Il y a environ 65 000 tentatives quotidiennes de piratage des seules petites et moyennes entreprises françaises.

CE QUE CELA SIGNIFIE

La cybercriminalité est aujourd’hui une industrie bien organisée, et si les grandes entreprises sont des cibles souhaitables, elles sont souvent bien mieux préparées à la cybercriminalité que les PME.

Les PME pensent souvent qu’elles sont une cible moins probable, mais en fait, les cybercriminels ont tendance à considérer les PME comme une cible facile. Il est essentiel que votre entreprise renforce ses défenses informatiques et fasse preuve d’une forte sensibilisation à la cybercriminalité.

L'hameçonnage en hausse

AVANT

Le phishing est depuis longtemps l’arme de prédilection des cybercriminels. En fait, 76 % des entreprises britanniques ont fait l’objet d’une tentative d’hameçonnage en 2017.

AUJOURD’HUI

L’hameçonnage ne fait qu’augmenter. Il s’agit d’une manière assez simple de tenter de pénétrer dans une entreprise, et le phishing peut être pratiqué en masse avec une relative facilité. C’est pourquoi, en 2019, 88 % des entreprises françaises ont subi une attaque de phishing.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Le phishing est une menace énorme. Il suffit d’un clic accidentel pour ouvrir soudainement tout le réseau de votre entreprise à un cyber-criminel.

Les solutions de sécurité de la messagerie électronique sont de plus en plus populaires et proposent sans cesse de nouveaux moyens sophistiqués pour lutter contre les cybercriminels. Et cela peut être coûteux.

Besoin accru de patchs

AVANT

En 2017, 14 600 vulnérabilités et expositions communes ont été publiées par des cybercriminels, ce qui a obligé les entreprises de logiciels et les fournisseurs de services gérés à agir rapidement et à corriger ces exploits.

AUJOURD’HUI

Jusqu’à 17 000 vulnérabilités ont été publiés en 2019, et avec la fin du soutien de Microsoft à une série de programmes en 2020, ce nombre sera beaucoup plus élevé.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Plus il y a d’exploits logiciels, plus vous risquez d’être affecté par l’un de ces exploits. Itaia inclut en standard la gestion des correctifs (y compris la liaison avec les tiers).

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, le paysage des menaces s’est considérablement complexifié au cours des dernières années. Cela a nécessité une évolution du support informatique, avec des moyens beaucoup plus sophistiqués de suivi, de contrôle et de neutralisation des menaces.

Avec des experts à disposition et les dernières mesures de sécurité mises en place pour détecter les menaces les plus récentes et y répondre, il n’est pas étonnant que les entreprises externalisent de plus en plus leur informatique auprès de fournisseurs de services gérés spécialisés.

évolution-du-support-Informatique