L’évolution du support informatique

evolution-support-informatique

Ces dernières années ont vu une évolution du soutien informatique en raison d’un paysage de cybermenaces plus présent, plus compliqué et beaucoup plus dangereux.

Les entreprises se tournent aussi de plus en plus vers les infrastructures en nuage et l’utilisation de plusieurs appareils, ce qui est excellent pour la productivité, mais qui répand aussi une base de risque plus large.

Et plus le risque est grand, plus les conséquences financières d’une violation de données ou d’une cyber-attaque sont importantes.

Utilisation des équipements

AVANT

En 2017, les appareils de bureau et les serveurs sur site étaient les moyens de travail les plus populaires. Le risque cybernétique était (comparativement) plus faible qu’aujourd’hui, du seul fait que les utilisateurs finaux se cantonnaient pour la plupart à un seul appareil à des fins professionnelles.

AUJOURD’HUI

D’autre part, 53 % du trafic internet mondial provient désormais des appareils mobiles. Les appareils mobiles sont bien plus adaptés aux entreprises de nos jours, de sorte que les utilisateurs sont plus enclins à travailler en déplacement.

Les entreprises se tournent de plus en plus vers l’option plus flexible des serveurs en nuage.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Les entreprises et le personnel étant plus interconnectés, les cyber-criminels disposent de bien plus de vecteurs pour attaquer une entreprise. Plus il y a de dispositifs connectés à un réseau d’entreprise, plus les possibilités d’exploitation sont nombreuses.

Plus de dispositifs et de serveurs flexibles signifient une augmentation phénoménale de la productivité. Mais le risque accru signifie également que la cybersécurité est plus coûteuse aujourd’hui.

Le coût d'une cyberattaque

AVANT

En 2017, le coût moyen d’une attaque de logiciel malveillant contre une entreprise était de 1,8 million d’euros.

AUJOURD’HUI

En comparaison, une simple violation de données coûtera à elle seule aux entreprises une moyenne de 3,4 millions d’euros. L’introduction de la RGPD, ainsi que la valeur croissante des données, en sont la cause.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Le coût d’une cyber-attaque a augmenté de façon extraordinaire. Le coût d’une violation de données est énorme, et l’interruption de l’activité peut désormais être fatale si les organisations ne sont pas en mesure de déployer rapidement leur plan de continuité des opérations et de reprise après sinistre.

Le risque d'une cyberattaque

AVANT

En 2017, on a enregistré en moyenne 130 infractions réussies par jour en France.

AUJORUD’HUI

Il y a environ 65 000 tentatives quotidiennes de piratage des seules petites et moyennes entreprises françaises.

CE QUE CELA SIGNIFIE

La cybercriminalité est aujourd’hui une industrie bien organisée, et si les grandes entreprises sont des cibles souhaitables, elles sont souvent bien mieux préparées à la cybercriminalité que les PME.

Les PME pensent souvent qu’elles sont une cible moins probable, mais en fait, les cybercriminels ont tendance à considérer les PME comme une cible facile. Il est essentiel que votre entreprise renforce ses défenses informatiques et fasse preuve d’une forte sensibilisation à la cybercriminalité.

L'hameçonnage en hausse

AVANT

Le phishing est depuis longtemps l’arme de prédilection des cybercriminels. En fait, 76 % des entreprises britanniques ont fait l’objet d’une tentative d’hameçonnage en 2017.

AUJOURD’HUI

L’hameçonnage ne fait qu’augmenter. Il s’agit d’une manière assez simple de tenter de pénétrer dans une entreprise, et le phishing peut être pratiqué en masse avec une relative facilité. C’est pourquoi, en 2019, 88 % des entreprises françaises ont subi une attaque de phishing.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Le phishing est une menace énorme. Il suffit d’un clic accidentel pour ouvrir soudainement tout le réseau de votre entreprise à un cyber-criminel.

Les solutions de sécurité de la messagerie électronique sont de plus en plus populaires et proposent sans cesse de nouveaux moyens sophistiqués pour lutter contre les cybercriminels. Et cela peut être coûteux.

Besoin accru de patchs

AVANT

En 2017, 14 600 vulnérabilités et expositions communes ont été publiées par des cybercriminels, ce qui a obligé les entreprises de logiciels et les fournisseurs de services gérés à agir rapidement et à corriger ces exploits.

AUJOURD’HUI

Jusqu’à 17 000 vulnérabilités ont été publiés en 2019, et avec la fin du soutien de Microsoft à une série de programmes en 2020, ce nombre sera beaucoup plus élevé.

CE QUE CELA SIGNIFIE

Plus il y a d’exploits logiciels, plus vous risquez d’être affecté par l’un de ces exploits. Itaia inclut en standard la gestion des correctifs (y compris la liaison avec les tiers).

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, le paysage des menaces s’est considérablement complexifié au cours des dernières années. Cela a nécessité une évolution du support informatique, avec des moyens beaucoup plus sophistiqués de suivi, de contrôle et de neutralisation des menaces.

Avec des experts à disposition et les dernières mesures de sécurité mises en place pour détecter les menaces les plus récentes et y répondre, il n’est pas étonnant que les entreprises externalisent de plus en plus leur informatique auprès de fournisseurs de services gérés spécialisés.

évolution-du-support-Informatique

Recommended Posts